Sherbrooke, 02 février 2017 – Les producteurs agricoles de l’Estrie retireront le privilège de droit de passage sur les sentiers de motoneiges et de quads qui traversent leurs terres à partir du 6 février si le gouvernement du Québec ne suspend pas la réforme du Programme de crédit de taxes foncières agricoles (PCTFA). Les représentants des producteurs agricoles de l’Estrie ont réitéré ce message lors d’une conférence de presse tenue à la ferme Henri Lemelin de Cookshire ce matin.

«La population doit comprendre que nous ne faisons pas ça de gaieté de cœur. Nous avons toujours été heureux de permettre aux amateurs de plein air de traverser nos terres; la plupart du temps sans aucune compensation, mais le mépris a eu raison de notre patience» a déclaré Lynne Martel-Bégin, productrice laitière et forestière de Bury et présidente du Syndicat local de l’UPA du Haut-Saint-François.

L’Union des producteurs agricoles demande au nouveau ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Laurent Lessard, de suspendre les modifications apportées au PCTFA et de réunir les intervenants concernés pour trouver des solutions durables au régime foncier agricole.

Rappelons que le gouvernement du Québec a procédé à une réforme administrative du PCTFA. Le gouvernement affirme que cette réforme aura des impacts minimes sur les factures de taxes. Les estimations effectuées par l’UPA et validées par un expert-comptable de la firme Raymond, Chabot, Grant, Thornton sont même en deçà de la réalité, comme peuvent en témoigner les producteurs présents à la conférence de presse. Ceux-ci ont en mains leur nouveau compte de taxes et sont à même de constater les impacts réels.

«Comme tous leurs concitoyens, les producteurs agricoles paient toutes leurs taxes sur leur maison et leur terrain. Mais là, les taxes de l’entreprise agricole augmentent de 40 % en moyenne. Ça ne respecte même pas la Loi! Depuis des mois, avec les municipalités, on demande de s’assoir avec le gouvernement! On ne demande pas de budget supplémentaire. On veut des solutions à long terme pour la fiscalité agricole du Québec» a renchéri François Bourassa, producteur laitier et acéricole de Valcourt et président de la Fédération de l’UPA-Estrie.

À l’occasion de cette conférence de presse, les producteurs agricoles estriens ont pu compter sur l’appui de représentants des clubs de motoneiges et de quads de la région ainsi que d’élus municipaux, dont le préfet de la MRC du Haut-Saint-François, Robert Roy. Des motoneigistes ainsi que des producteurs agricoles ayant reçu leur compte de taxes foncières étaient aussi présents.

À propos de la Fédération de l’UPA-Estrie

La Fédération de l’UPA-Estrie regroupe et représente les 4 000 producteurs agricoles propriétaires des 2 700 fermes sur le territoire des sept MRC de l’Estrie. La Fédération de l’UPA-Estrie contribue à l’amélioration continue et durable de la qualité de vie de tous les producteurs agricoles et forestiers de l’Estrie, en agissant afin de promouvoir, défendre et développer leurs intérêts professionnels, économiques et sociaux. L’UPA est une organisation syndicale professionnelle, qui fonde sa raison d’être et son action sur les valeurs de respect de la personne, de solidarité, d’action collective, de justice sociale, d’équité et de démocratie.

— 30 —

Source et information :
Valéry Martin
Conseillère aux communications
Fédération de l'UPA-Estrie
819 346-8905, poste 143