Sherbrooke, 17 octobre 2019 – Près de 175 producteurs agricoles et intervenants du milieu sont réunis en assemblée générale et congrès de la Fédération de l’UPA-Estrie au Centre communautaire Richard-Gingras du secteur St-Élie aujourd’hui sur le thème : Produire, nourrir, ici et maintenant. François Bourassa est réélu pour un 6e mandat à la présidence du syndicat. Il a toutefois annoncé que ce serait son dernier mandat et a invité la relève à se manifester d’ici la fin de son mandat dans deux ans.

Le contexte actuel est marqué par la baisse des prix aux producteurs dans plusieurs productions à cause de la guerre politique et commerciale que se livrent les États-Unis et la Chine. De plus, les attaques continuelles envers la profession, l’élevage et les façons de cultiver laissent un goût amer à ces personnes qui travaillent sans relâche pour nourrir leurs semblables. L’année a vu passer son quota de désinformation sur le bien-être animal, sur les protéines végétales, sur les pesticides, sur les bandes riveraines ou sur la qualité de l’eau.

L’agriculture, souvent accusée à tort, fait pourtant partie de la solution à bien des enjeux environnementaux ou de santé publique. Tous ces sujets méritent qu’on s’y attarde avec discernement et sans évacuer les multiples nuances.

« Le monde agricole s’adapte. Il se prépare déjà à faire face aux changements climatiques. Pour ralentir ces changements, des investissements en recherche doivent soutenir les agriculteurs et les inciter à améliorer leurs pratiques.», a déclaré François Bourassa, producteur laitier et acéricole de Valcourt et président de la Fédération de l’UPA-Estrie.

Appel au vote

Ce message et d’autres demandes ont été adressés aux candidats et aux chefs de partis à plusieurs reprises pendant la campagne électorale fédérale qui tire à sa fin. Il est maintenant temps de faire un choix, le plus éclairé possible en fonction de nos convictions personnelles et de ce qui est le plus souhaitable pour le milieu agricole et forestier de l’Estrie. Il est encore possible de s’informer sur les enjeux et les engagements des partis en visitant le site de l’Union des producteurs agricoles à la page Élections fédérale 2019.

« Les futurs membres du gouvernement canadien savent très bien ce qu’ils peuvent faire pour appuyer le développement de l’agriculture et de la foresterie privée. Nous sommes plus que disposés à poursuivre le dialogue dès le lendemain de l’élection. L’occupation dynamique de tout le territoire dépend de la force des secteurs agroalimentaire et sylvicole.», a conclu Paul Doyon, producteur laitier et acéricole de St-Joseph-des-Érables et 2e vice-président de l’Union des producteurs agricoles.

Résolutions et conférence à l’ordre du jour

Plusieurs résolutions adoptées ont traité d’agroenvironnement ou de réciprocité des normes pour les produits importés. Il fut aussi question de fiscalité foncière agricole, de couverture cellulaire et d’Internet haute vitesse, d’identification des produits et de vente de produits carnés à la ferme. Une résolution de dernière minute demande aussi que l’Union et l’UPA-Estrie étudient le projet de loi 40 sur la démocratie scolaire afin de nous assurer que les milieux ruraux ne perdent aucun pouvoir. Les résolutions adoptées doivent maintenant être acheminées au Congrès général de l’Union prévu les 3, 4 et 5 décembre à Québec.

Les participants ont aussi pu assister à une conférence intitulée «L’achat local en Estrie and beyond…» présentée par Ghislain Lefevbre, directeur du Conseil de l’industrie bioalimentaire de l’Estrie. Il fut question des habitudes de consommation par génération. Par exemple, que les milléniaux mangeraient moins de viande mais, seraient prêts à payer plus pour des aliments produits localement ou des produits de niche.

À propos de la Fédération de l’UPA-Estrie

La Fédération de l’UPA-Estrie regroupe et représente les 4 600 producteurs agricoles propriétaires des 2 680 fermes sur le territoire des sept MRC de l’Estrie. La Fédération de l’UPA-Estrie contribue à l’amélioration continue et durable de la qualité de vie de tous les producteurs agricoles et forestiers de l’Estrie, en agissant afin de promouvoir, défendre et développer leurs intérêts professionnels, économiques et sociaux. L’UPA est une organisation syndicale professionnelle, qui fonde sa raison d’être et son action sur les valeurs de respect de la personne, de solidarité, d’action collective, de justice sociale, d’équité et de démocratie.

Ghislain Lefebvre, directeur du CIBLE
Ghislain Lefebvre, directeur du CIBLE
Paul Doyon et François Bourassa
Paul Doyon et François Bourassa

— 30 —

Source et information :
Valéry Martin
Conseillère aux communications
Fédération de l'UPA-Estrie
819 346-8905, poste 143