LPL-Estrie

Les Producteurs de lait de l’Estrie

Durant la crise économique des années 1930, les producteurs laitiers doivent subir, en plus de la fermeture des marchés extérieurs, les ventes à rabais que font les commerçants pour réussir à vendre leur marchandise. Le 12 décembre 1933, un comité de surveillance est mis sur pied par des producteurs de Saint-Élie afin de vérifier si les marchands détaillants de Sherbrooke ne vendent pas le lait en dessous du prix du gros. À la réunion suivante, le Cercle de St-Élie communique avec les cercles agricoles créés par l’État ainsi qu’avec les cercles paroissiaux de l’UCC, situés aux environs de Sherbrooke, afin de protester ensemble contre la coupe des prix sur le beurre pratiquée par les commerçants de Sherbrooke.

En 1953, se déroule une assemblée organisée par la Fédération de l’UCC de Sherbrooke. Plus de 1200 cultivateurs sont présents en vue de former officiellement le premier syndicat spécialisé de l’Estrie, celui des producteurs-fournisseurs de lait de l’usine Carnation. Deux ans plus tard, le syndicat compte 1500 membres. C’est alors le plus gros syndicat spécialisé au Québec.

Au début de 1966, le Syndicat de lait nature des Cantons-de-l’Est est mis sur pied afin de regrouper tous les producteurs de lait nature de la région. Le 24 novembre 1970, la Fédération des producteurs de lait nature du Québec réussit à fondre en un seul la quarantaine de plans conjoints répartis sur le territoire québécois.

Entre-temps, en mars 1966, la Fédération régionale de l’UCC convoque les syndicats de paroisses à une assemblée qui doit se dérouler à l’Université de Sherbrooke. Il y sera question de la formation d’un syndicat de producteurs de lait industriel pour la région des Cantons-de-l’Est. Cette association doit regrouper les producteurs laitiers qui fournissent du lait aux usines pour le faire transformer en beurre, crème, yogourt, lait en poudre ou autres produits. En février 1969, les deux grosses coopératives laitières du Québec, la Coopérative Fédérée et la Coopérative de Granby, s’opposent à l’application du plan conjoint organisé par le lait industriel. Elles passent même par les tribunaux afin d’en interdire la mise en vigueur. Au cours de l’été, une entente est finalement signée entre la Fédération des producteurs de lait industriel du Québec, les coopératives et les compagnies laitières concernant les dossiers du prélevé du lait et de la mise en application du plan conjoint.

En 1978, des pourparlers s’engagent entre les deux fédérations du lait. Elles parviennent à une entente qui concerne le partage du contingentement sur les plans national et provincial et qui facilite l’intégration graduelle des deux fédérations. Le 3 décembre 1980, l’Office des producteurs de lait voit le jour.

Au congrès régional de l’UPA de 1982, les deux regroupements estriens de producteurs de lait présentent conjointement leur rapport d’activités. L’année suivante, la Fédération des producteurs de lait du Québec voit le jour. Au cours du mois de juin, se déroule l’assemblée de fondation du Syndicat des producteurs de lait de l’Estrie.

Durant l’année 1988, l’UPA de Sherbrooke entreprend des démarches afin qu’il n’y ait qu’un seul prix pour le lait. Elle dépose une action à la Cour supérieure afin de vérifier la constitutionnalité des règlements de la Fédération des producteurs de lait du Québec. La Cour entend les deux parties au mois de novembre de la même année où le verdict n’est pas favorable à la fédération régionale.

Afin de poursuivre la lutte, l’UPA de Sherbrooke organise une campagne de financement pour recueillir des fonds afin de couvrir ses frais de cour. L’argent amassé pourra aussi servir à faire la promotion du dossier de l’équité dans le lait. À l’automne de 1991, cinq fédérations régionales, y compris celle de l’Estrie, n’endossent pas la position de l’exécutif de la Confédération de l’UPA dans ce dossier. Durant l’été 1993, les divers intervenants parviennent à s’entendre. À partir du 1er août 1996, un seul prix sera désormais offert aux producteurs laitiers pour leurs produits.

Pour plus d’information, visitez le site des Producteurs de lait du Québec.

Composition du C.A. du syndicat

Président

Bruno Letendre 819 828-2200

Vice-présidents

Marcel Blais 819 888-2779
Douglas Morrison 819 826-2755

Administrateurs

Coaticook Denis Hébert 819 849-2791
Coaticook Karine Moreau 819 849-0862
Des Sources Bruno Letendre 819 828-2200
Granit Christian Bouffard 418 486-2855
Haut-Saint-François Marcel Blais 819 888-2779
Memphrémagog Roger Ferland 819 876-7216
Val-Saint-François/Sherbrooke Douglas Morrison 819 826-2755
Relève Benoit Simard 819 342-3564

Courriel : estrie@lait.qc.ca


 

Conseillère à la vie syndicale et secrétaire

Mariane Paré 819 346-8905, poste 118