François Bourassa - Président de la Fédération de l’UPA-Estrie
François Bourassa
Président de la Fédération de l’UPA-Estrie

Éditorial paru dans le bulletin Solidarité agricole de février 2018

J’espère que l’entrée en 2018 s’est faite dans le bonheur et la chaleur malgré le vent et le froid du début de janvier. Heureusement, les journées rallongent et la chaleur est à nos portes. Ne désespérez pas. Les quatre saisons existent encore malgré les changements climatiques.

En agriculture et en agroalimentaire, l’année 2018 s’annonce prometteuse. D’abord, souvenons-nous qu’une politique bioalimentaire québécoise est en train de prendre forme. À la lumière de la récente préoccupation des gouvernants pour la ruralité et la gestion de l’occupation des territoires, la période préélectorale suggère que les promesses seront généreuses.

Profitons de cette lancée pour développer nos entreprises et pour susciter des engagements pour la région notamment en ce qui concerne la fiscalité agricole; l’année 2018 doit nous amener des pistes de solutions. L’attente a été suffisamment longue.

Pour ce qui est de l’ALENA, il est présentement difficile de prévoir si les négociations en cours aboutiront sur le statu quo ou la rupture. Par contre, le Partenariat transpacifique, qui devrait être signé en mars, offre davantage de possibilités pour le bœuf, le porc, et le sirop d’érable bien qu’un risque plane toujours sur les productions sous gestion de l’offre (GO). Le Canada doit demeurer ferme et protéger la GO tout comme il se dit inflexible en matière culturelle.

Dans l’opinion publique, les grands projets et les grandes entreprises sont bien visibles et valorisés. Toutefois, dans la vraie vie, 100 entreprises agricoles investissant chacune 100 000 $ créent davantage d’emplois et de richesses. Pourquoi sont-elles trop souvent invisibles? Il est pourtant bien connu que les entreprises comptant moins de cinq employés demeurent plus longtemps en affaires et sont moins enclines à déménager.

Notre défi consiste à sensibiliser les élus et les décideurs à cette réalité. Vos représentants au sein de l’Union ne manqueront pas de s’atteler à cette tâche. En tant qu’électeurs, vous pouvez aussi passer le message aux candidats.

Promouvoir les idées porteuses via les réseaux sociaux et dans votre entourage est aussi fort utile. Suivez-nous sur la page Facebook de la Fédération de l’UPA-Estrie. Nous sommes aussi présents sur Twitter et Instagram. C’est aussi ça, faire partie de la recette!

Bonne fin d’hiver à vous tous et toutes!

François Bourassa
Producteur laitier et acéricole de Valcourt
Président de la Fédération de l’UPA-Estrie